Le développement des éoliennes en France : un aperçu

Depuis plusieurs années, l’énergie éolienne prend une place importante dans le paysage énergétique français. Les éoliennes, véritables symboles d’une production d’électricité renouvelable et respectueuse de l’environnement, se multiplient sur le territoire national. Ainsi, leur localisation, leur gestion et leur impact sur la production électrique globale sont des sujets qui suscitent questions et débats.

Où sont situées les éoliennes en France ?

Selon l’énergie éolienne en France, on trouve majoritairement des éoliennes dans l’Hexagone plutôt que dans les territoires d’outre-mer. En effet, les conditions météorologiques telles que le vent constituent un facteur crucial pour garantir une production optimale d’électricité issue de cette source d’énergie.

On recense principalement des parcs éoliens dans les régions suivantes :

  • Hauts-de-France
  • Grand Est
  • Bourgogne-Franche-Comté
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie

Ces régions bénéficient en effet d’un potentiel éolien plus important grâce à leur situation géographique et aux vents dominants qu’elles reçoivent. Il est intéressant de noter que la distribution des éoliennes sur le territoire français est diverse et variée, avec une présence aussi bien à l’intérieur des terres qu’en bord de mer.

Qui gère les éoliennes en France ?

La gestion des éoliennes en France relève principalement d’acteurs du secteur privé. En effet, il existe de nombreuses entreprises spécialisées dans la production d’électricité éolienne sur le territoire national. Parmi elles, on retrouve notamment :

  1. EDF Renouvelables, filiale du groupe EDF dédiée aux énergies renouvelables
  2. Engie Green, branche énergie verte du groupe Engie
  3. Boralex, entreprise canadienne présente sur le marché français
  4. Neoen, producteur indépendant d’électricité renouvelable

Ces entreprises sont en charge de la construction, de la maintenance et de l’exploitation des parcs éoliens. Leur activité englobe également la commercialisation de l’électricité produite auprès des consommateurs, directement ou via des fournisseurs d’énergie.

D’autre part, il convient de souligner que les pouvoirs publics jouent un rôle clé dans la promotion et le développement des éoliennes en France. L’État fixe ainsi des objectifs ambitieux et met en place des mécanismes de soutien financier pour favoriser la transition énergétique et atteindre les objectifs fixés au niveau européen.

Les objectifs de la Programmation pluriannuelle de l’énergie

La Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) est un outil stratégique qui définit les grands axes de développement pour le secteur de l’énergie en France à moyen et long termes. Adoptée par décret, elle précise notamment les priorités d’action en matière d’investissement, de recherche, de développement et de financement des différents types d’énergies.

Au cœur des enjeux de la PPE, on retrouve une volonté affirmée de diversifier les sources d’énergie tout en privilégiant le recours aux énergies renouvelables comme l’éolien. Dans ce cadre, des objectifs spécifiques ont été fixés pour développer la capacité installée des éoliennes en France :

  • 25 000 à 34 500 MW d’éolien terrestre d’ici 2028
  • 5 200 à 6 200 MW d’éolien en mer d’ici 2028

Les mécanismes de soutien financier

Afin de soutenir le développement des éoliennes en France, plusieurs dispositifs de financement ont été mis en place par les pouvoirs publics. Au niveau national, le principal mécanisme de soutien consiste en une subvention versée sous forme d’un complément de rémunération établi sur la base d’un prix garanti pour chaque kilowattheure (kWh) produit. Des appels d’offres sont également organisés régulièrement pour encourager la compétitivité et l’innovation dans le secteur.

Au niveau européen, des fonds peuvent être mobilisés pour soutenir les projets de développement éolien. Parmi eux, on compte notamment le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), le Programme LIFE et les financements de la Banque européenne d’investissement (BEI).

L’éolien en France et sa contribution à la production nationale d’électricité

En 2020, l’énergie éolienne a représenté près de 8 % de la production électrique nationale. Les progrès technologiques permettent aujourd’hui d’augmenter significativement les capacités de production des éoliennes, contribuant ainsi à une meilleure rentabilité des installations. Toutefois, il est essentiel de souligner que cette performance n’est pas immuable, elle dépend étroitement des conditions météorologiques.

Plusieurs défis sont à relever pour assurer une production d’électricité éolienne stable et pérenne :

  • l’amélioration de la gestion de l’intermittence et de la prévision des productions
  • la mise en place de solutions de stockage innovantes et efficaces
  • le renforcement du réseau électrique national pour favoriser l’intégration de ce type d’énergie renouvelable

Malgré ces enjeux, il est indéniable que l’énergie éolienne en France occupe une place de plus en plus prépondérante, contribuant ainsi à la diversification du mix électrique et aux efforts en faveur de la transition énergétique.

A propos de lauteur: